PHILOSOPHIE DE l’ASBL

PHILOSOPHIE DE l’ASBL MAISONS DES JEUNES DE WANZE

L’action et la gestion quotidienne du Centre s’inscrit dans le décret « Maisons et Centres de Jeunes ». Celui-ci fixe nos objectifs qui sont de favoriser le développement d'une citoyenneté critique, active et responsable, principalement chez les jeunes de 12 à 26 ans, par une prise de conscience et une connaissance des réalités de la société, des attitudes de responsabilité et de participation à la vie sociale, économique, culturelle et politique ainsi que la mise en œuvre et la promotion de pratiques socioculturelles et de créations. Nous fonctionnons avec une carte de membres que les jeunes peuvent se procurer auprès de l’équipe éducative au prix de 5€ valable un an.

Les Maisons des Jeunes sont avant tout un lieu de rencontre ouvert à tous nécessaire à l’épanouissement des jeunes ; un endroit que les jeunes peuvent s’approprier.

Notre manière de travailler avec les membres est à la fois simple et atypique !

L’originalité réside dans le fait que nous n’avons pas UNE MJ mais bien QUATRE (MJ Antheit - MJ Huccorgne - MJ Vinalmont-Wanzoul- MJ Bas-Oha) pour lesquelles nous avons mis en place un système d’autogestion qui repose sur la confiance mutuelle qui existe entre animateurs et jeunes.

En effet, l’autonomisation est le fil d’Ariane de notre méthodologie de travail. Le jeune est mis au centre de l’action : démarche participative via des réunions collectives, responsabilisation du local, implication dans des projets et activités notamment tournés vers la population locale, présence éducative importante basée sur le soutien, le conseil, l’écoute, la dynamisation et le recadrage éventuel.

Aussi, nous avons mis en place un système démocratique où les jeunes peuvent prendre toutes les décisions qui incombent à la vie de leur MJ via des comités représentatifs des jeunes (CRJ) où les membres sont élus par leurs pairs pour une durée d’un an lors d’élections. Ceux-ci ont la tâche de représenter les idées de leurs camarades au niveau de leur MJ et des autres organes de décision ainsi que d’assurer une gestion responsable de leur local avec l’aide de l’équipe d’animateurs.

Le CRJ est, par conséquent, un espace d’apprentissage du vivre ensemble qui permet de s’accomplir, de se responsabiliser, d’être conscientisé aux premières réalités d’une vie d’adulte par la confrontation à des actes de gestion (achats, petite comptabilité, prise de décisions, …). Il oblige également les jeunes à communiquer et à être à l’écoute des autres membres de la MJ.

Nous demandons aux membres de ces comités d’ouvrir aux heures d’accueil définies ensemble et de fermer les lieux au terme de celles-ci. L’animateur, de son côté, passe à la MJ durant les ouvertures mais ne reste pas forcément toute la durée de celles-ci. Il y a donc des moments où les jeunes se retrouvent sans présence éducative.

Attention, être parfois seul ne veut pas dire liberté totale ! Nous avons élaboré avec les jeunes un règlement d’ordre intérieur assez précis qui oblige les membres présents à l’accueil à respecter une certaine ligne de conduite. Toute entorse grave aux règles peut faire l’objet d’une éventuelle sanction.

Comment pouvons-nous être certains que les règles sont respectées en notre absence ? Ils sont enclins à respecter la marche à suivre afin de ne pas trahir la confiance que nous leur témoignons. En plus de dix ans de fonctionnement, nous pouvons mentionner trois faits répréhensibles commis par un jeune, ce qui est extrêmement peu. Dans le cas où un problème arrive, nous en discutons de manière constructive avec la personne concernée afin d’éviter qu’il ne se reproduise. Le jeune est également mis devant ses responsabilités et est prié de réparer sa conduite. Jusqu’à présent, cela donne de très bons résultats !

Quoi qu’il en soit, le succès d’un tel système de fonctionnement réside dans l’alternance judicieuse entre moments d’autonomie des jeunes et présence active de l’animateur.

En effet, le rôle de l’animateur en MJ, quand il est présent, est d’insuffler une dynamique. L’accueil représente un moment pour entamer des animations, des jeux, des parties de kicker, des activités sportives à l’extérieur ; entrer en contact avec le public et discuter des préoccupations des jeunes ainsi que des attentes qu’ils ont par rapport à leur MJ, par exemple, l’achat de nouveau matériel.

Notre pédagogie en la matière est que les jeunes financent en grande partie eux-mêmes les achats qu’ils souhaitent faire. Dès lors, chaque maison des jeunes est amenée à gérer une caisse avec l’animateur, alimentée par les recettes de la vente de boissons de leur bar et des bénéfices des activités qu’ils organisent.

Cette démarche est en fait le reflet de la vie active où on n’obtient rien sans rien.

La majorité des activités et projets de l’ASBL se réalisent pour et avec les jeunes. Nous insistons sur la participation du public, de la conception à l’analyse de l’action. Bien souvent les idées émergent lors des réunions des CRJ. Les jeunes nous font part de leurs envies qui sont souvent très variées : organiser un tournoi de mini-foot, décorer le local, organiser une activité au profit des habitants du village pour la Noël, visiter une expo, mettre sur pied une soirée DVD, …

Après analyse de la demande, nous organisons différentes rencontres avec les jeunes intéressés, autant qu’il le faut afin d’organiser l’activité dans de bonnes conditions.

Lors de la manifestation, les jeunes sont acteurs et réalisent l’ensemble des tâches.

Au terme de l’activité, un débriefing est organisé avec les jeunes afin qu’ils puissent donner leur ressenti et leur propre analyse de l’action. L’animateur exprime également son point de vue. La confrontation de l’ensemble des opinions permet au groupe d’évoluer en vue des organisations futures.

Depuis quelques années, l’équipe de l’ASBL Maisons des Jeunes de Wanze est attentive à mettre sur pied des ateliers thématiques. Cela nous permet de diversifier nos activités et de toucher ainsi un public différent de celui des MJ.

Il existe actuellement trois ateliers. L’atelier bande dessinée (ABD), l’atelier théâtre « Compagnie du Verre » (AT) et l’atelier répétition rock (AR).

Les ateliers visent le développement de la créativité et de l’expression des participants grâce à l’apprentissage des techniques utilisées mais aussi par la possibilité donnée aux jeunes de pouvoir prendre la parole, échanger, négocier, expérimenter. Nous tendons également à atteindre nos objectifs de responsabilisation et d’autonomie des jeunes via les différents projets annexes mis en place. En effet, pour nous, les participants ne sont pas de simples « consommateurs » mais bien des acteurs à part entière. C’est pour cela que nous préférons dire « jeunes », « participants », « animateurs » plutôt que « élèves », « cours », « classes » ou « professeurs ». A ce titre, nous pouvons souligner le fonctionnement atypique de l’atelier théâtre qui est autogérer et fonctionne également avec un CRJ comme nos MJ.

Un atelier demande également un suivi très régulier, des rencontres avec les animateurs extérieurs et des réunions avec les jeunes afin que l’activité rencontre bien les attentes de l’ensemble des parties.

L’équipe passe fréquemment durant les horaires des ateliers afin de rencontrer les participants et échanger sur les sujets dont ils souhaitent parler et ce, toujours dans le but de favoriser des moments de communication. Ces rencontres débouchent souvent sur des demandes liées directement à l’atelier ou des idées d’activités annexes.

Pour terminer, nous portons une grande importance à ce que de nombreux membres soient actifs au sein du Conseil d’Administration (CA) et de l’Assemblée générale (AG) de notre ASBL : la moitié des Administrateurs au sein du CA sont, en effet, issus des différents MJ et ateliers qu’ils représentent ! C’est d’ailleurs plus que le nombre demandé par le décret en la matière, soit un tiers des membres. C’est une des forces de notre système qui met le jeune au centre des projets et qui lui permet d’être acteur des décisions qui sont prises pour lui. La parité instaurée impose au CA de prendre en compte l’avis des jeunes.